Risques et détails des frais

Le risque dans les SCPI

Les SCPI ont vocation à Investir dans l’Immobilier, elles sont donc soumises aux risques de son sous-jacent. 

Comme l’immobilier physique, les parts de SCPI doivent être acquises dans une optique d’investissement de long terme. Les opérateurs et gérants de SCPI évoquent un délai minimum de détention situé entre 8 et 10 ans. Les loyers perçus par l’associé de la SCPI évoluent en fonction des conditions de marché et sont susceptibles de baisser lorsque la situation économique est défavorable (Perte de locataires, renégociation de loyers, vacance locative, taux d’occupation…)

Le prix de part comme la valeur d’un bien acquis est aussi soumis aux fluctuations du marché immobilier. Le prix des parts de SCPI varie en fonction de la valorisation des prix de l’immobilier et du marché des parts. N’étant pas un produit coté, la SCPI a une liquidité moindre que celle des produits financiers. Le montant perçu lors de la revente ou de la cession des parts de SCPI n’est pas garanti. De la même manière, les fruits de la vente suite à la dissolution et la liquidation d’une SCPI fiscale dépend du prix de cession des biens et donc de la conjoncture immobilière.

En achetant des parts de SCPI, le souscripteur s’expose donc à trois risques principaux :

Le risque propre à tout investissement immobilier avec des loyers et des valorisations évoluant en fonction des cycles immobiliers.

Les risques liés à la gestion discrétionnaire des gérants de la SCPI d’où l’importance d’une sélection.

Un risque lié à l’absence de garantie sur le capital et les loyers, dépendant des cycles immobiliers.

Les résultats passés ne présagent pas de l’avenir.

Il est important de savoir que l’achat de parts de SCPI ne se fait pas dans objectif court terme et de spéculation. Au même titre qu’un investissement  immobilier comporte des frais d’acquisition (frais de notaire et frais d’agence)  à amortir sur la durée, les parts de SCPI  nécessitent une détention suffisante pour amortir ces frais de souscription. 

Les Frais dans les SCPI:

Les sociétés de gestion se rémunèrent sur un pourcentage des loyers bruts perçus variant selon les opérateurs entre 8% et 12%HT.

Les taux de distribution perçus et les taux de distribution prévisionnels annoncés sont nets de frais gestion.

Les frais de gestion couvrent les frais administratifs et de gérance, la tenue de la trésorerie et comptabilité, la collecte des loyers des charges locatives et indemnités d’occupation, la distribution des revenus aux associés de la société ainsi que toutes les tâches qui incombent à un gestionnaire d’immeubles.

Les Frais de souscription s’élèvent entre 8 et 12% HT selon les opérateurs, sur les montants collectés, prime d’émission incluse.

Les frais de souscription rémunèrent les frais de collecte de capitaux qui serviront à l’acquisition des biens locatifs.

Les dividendes perçus et les taux de distribution annoncés sont calculés sur la base du montant de souscription, frais inclus.

Il est important de consulter notamment dans les statuts et la note d’information de la SCPI le détail des frais et de la rémunération de la SCPI. 

Les rémunérations exceptionnelles doivent être ratifiées en assemblée générale par les associés.

 

 

 

Laissez nous vos coordonnées, nous vous rappellons dans les 48h.